Blue Flower

L'Aïkido a été fondé par Morihei Ueshiba.

Maître UESHIBA MORIHEI est né le 14 décembre 1883, à TANABE, près d'OSAKA. De faible constitution, ses parents l'encouragèrent à poursuivre des activités physiques, telles que le Sumo et la natation. A vingt ans, il se rend à Tokyo et étudie les anciennes techniques de Ju-Jitsu, en particulier celle de l'École Kito. Parallèlement, il pratique le Ken-Jutsu (sabre) dans un dojo de Shinkage Ryu.

Il se rendit ensuite à Sakai, afin d'y étudier le sabre de l'Ecole Yagyu sous la conduite de Maître Nakaï.

En 1903, Morihei UESHIBA s'engage dans l'armée où il restera 4 ans et participe à la guerre contre la Russie (1904/1905).

En 1912, Il s'associe à un groupe de personnes et s'installe dans une communauté rurale en Hokkaido, la grande Ile du Nord au Japon, à Shirataki.

En février 1915, il rencontre le grand Maître de l'Ecole Daïto, TAKEDA Sokaku, qui avait son dojo en Hokkaido. Ce dernier décida de lui enseigner les techniques du Daitoryu aiki jujutsu., puis lui décerne en mai 1916, son premier diplôme de Daito Ryu.

En novembre 1919, M. UESHIBA quitta Hokkaido pour rejoindre Tanabe , où son père se mourrait. Il rencontre en chemin un grand Maître mystique, Onisaburo DEGUCHI, animateur d'une secte religieuse, l'OMOTO KYO. Cette rencontre fut capitale pour Me UESHIBA car il avait conscience que s'il maîtrisait la force et la technique, son énergie spirituelle restait fragile et chancelante.

Après de la disparition de son père, début 1920, Maître UESHIBA décida de s'installer à Ayabe, dans le temple de l'Omoto-Kyo, afin d'étudier sous la direction de Onisaburo DEGUCHI . Parallèlement, Me UESHIBA entreprit d'enseigner à KYOTO son art sous le nom d'AIKI BUDO Ueshiba Ryu, principalement aux membres de l'Omoto kyo, et reçut en 1922 de la part de Me TAKEDA, un second diplôme (Kyoju Dairi) qui le nommait professeur-assistant.

O. DEGUCHI, pacifiste convaincu, quitte le Japon le 13 février 1924, avec quelques disciples dont Maître Morihei UESHIBA avec l'intention de bâtir un Royaume de la Paix en Mongolie, où s'affrontaient alors les armées chinoises et japonaises. Ils échouèrent dans leur tentative et restèrent prisonniers des armées chinoises pendant plusieurs mois.

De retour au Japon, Maître UESHIBA reprit avec encore plus d'intensité qu'auparavant ses recherches sur le Budo et sa vie d'ascétisme. C'est à cette époque qu'il comprit que le vrai Budo n'est pas de vaincre un adversaire par la force mais de garder la paix en ce monde, d'accepter et de favoriser l'épanouissement de tous les êtres.

Dès 1926, le nom de UESHIBA commençait à être connu et d'éminents Budokas ainsi que d'importantes personnalités du monde politique ou militaire lui rendirent visite. Revenu à Tokyo en 1927, il entreprit de former de jeunes judokas envoyés par Me KANO, le fondateur du Judo. Parmi ces disciples de la première heure on peut citer Me TOMIKI, Me SUGINO, Me SHIODA mais surtout Me MOCHIZUKI (cf Biographie), qui devint le principal assistant de Me UESHIBA et fut traité comme un fils.

En 1931, Me UESHIBA reçu le Menkyo kaiden d'Aikijujutsu du Daito Ryu, des mains de Me Takeda, celui-ci le reconnaissant comme un maître, digne de retransmettre l'art qui lui a été enseigné dans toute son intégralité.

Maître UESHIBA s'installa en avril 1931 à Wakamatsu-cho, un quartier de Tokyo, dans un dojo nouvellement construit qui prit le nom de Kobukan. Par la suite d'autres dojo furent ouverts dans d'autres villes. En 1940, le Kobukan devient la fondation " KOBUKAI".

En 1942, au début de la guerre, Maître UESHIBA se retira à Iwama, à 120 kilomètres de Tokyo, où se trouve actuellement le sanctuaire de l'Aïkido (Aïki Jinja) . Il y restera 25 ans. C'est également en 1942, que Me UESHIBA décida de nommer son art " AIKIDO".

En 1946, les Américains ayant interdit la pratique de tous les arts martiaux au Japon, le dojo de Tokyo fut fermé jusqu'en 1948,. date à laquelle le KOBUKAI prit le nom d'AIKIKAI. L'Aïkido fut le premier art martial qui reçut l'autorisation de reprendre la pratique en raison de sa tendance pacifiste.

Le fils de Me UESHIBA, Kisshomaru a été nommé en 1967, Directeur Général de l' AIKIKAI.

Me UESHIBA MORIHEI s'est éteint le 26 avril 1969, à l'âge de 86 ans, alors que l'Aïkido s'était répandu à travers le monde et était pratiqué par des centaines de milliers de personnes sur les cinq continents.